Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACTER S. NAUD

Je n'exercerai plus en Île-de-France à partir du 31/07/17 pour :

Ouverture de mon NOUVEAU CABINET à L'Île d'Olonne en Vendée à partir de SEPTEMBRE 2017.

Merci à vous tous et au plaisir de vous revoir peut - être en Vendée !

Actuellement je ne prends plus de nouveaux patients à Viry - Châtillon, je terminerai mes consultations fin juillet (suivis).

Pour Viry - Châtillon et Paris, contactez directement Mme RETION Alexandra (Lieusaint et Paris), pour Montereau contactez directement Mme Emilie THEVENARD.

Publié par Sibylle NAUD, Diététicienne - Nutritionniste

 24 janvier 2014 : DUKAN radié de l'ordre des médecins 


"En France, environ 60% des femmes et 45% des hommes voudraient maigrir ! Bien plus qu'il n'y a de personnes vraiment concernées !"

 

"En Crête (Grèce), le taux de mortalité cardio-vasculaire est 7 à 26 fois inférieur à celui des autres populations. Le mode alimentaire crêtois est proche de notre régime méditérranéen, à savoir de l'huile d'olive, des poissons et crustacés, du lait et des fromages de chèvre / brebis, des fruits et légumes crus et cuits, des fruits secs (figues) et oléagineux (noix), peu de viande....éventuellement un verre de vin rouge par jour (tanins)"

 

"L'élevage contribue environ à 20% des émissions de gaz à effet de serre mondiaux !"

 

"Le mouvement Slow Food c'est à dire la philosophie du "bien manger" (par opposition au "fast food") est née en 1989, crée par Carlo Petrini. Ce mouvement prone les produits sains, de qualité, élaborés localement : la philosophie du plaisir indissociable de la solidarité des petits producteurs."

 

"Les aliments nourrissent le corps et donnent l'énergie quotidienne nécessaire. Une saine alimentation est à la base d'une bonne santé et un élément clé du développement de la santé humaine - depuis la période prénatale et la petite enfance jusqu'au troisième âge. Une saine alimentation contribue également à réduire le risque de maladie chronique"

 

En France, la corpulence a fortement augmenté depuis 1990. Selon les enquêtes nationales ObEpi sur l’obésité et le surpoids, la prévalence de l’obésité est passée de 8,2 % en 1997 à 9,6 % en 2000, à 11,3 % en 2003 et à 12,4 % en 2006. Sur la base des données de l’ENNS 2006 et sous l’hypothèse d’un taux de progression de 4 %, la France pourrait compter près de 30 % d’adultes obèses en 2020

 

Mangeons-nous trop vite ?

"Oui si l'on considère que nous avalons de plus en plus d'aliments mous, qui ne nécessitent pas d'être longuement mâchés. Or la mastication joue un rôle dans la digestion. Notre bouche fonctionne comme un scanner, qui analyse les différentes caractéristiques de l'aliment (texture, goût, ...). Cela permet au tube digestif de se préparer à une absorption optimale de l'aliment. Bien mâcher une carotte crue, par exemple, permet de mieux libérer son bêta carotène. Enfin, il faut savoir que le cerveau met vingt minutes avant de percevoir le signal de satiété. En mangeant en moins de temps, on aura donc encore faim, et donc tendance à manger plus."

Marie-Agnès Peyron, chercheuse INRA. 

Certaines graisses sont mauvaises non seulement pour le coeur, mais aussi pour le cerveau, d'après une étude américaine menée auprès de 40000 femmes âgées de 45 ans et plus. Celles qui consomment le plus de graisses saturées d'origine animale - présentes dans la viande rouge et le beurre, par exemple - obtiennent de mauvais résultats aux épreuves testant les facultés intellectuelles. A l'inverse, les femmes privilégiant les graisses mono-insaturées, à l'instar des amatrices d'huile d'olive, remportent de meilleurs scores.