Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTACTER S. NAUD

Je n'exercerai plus en Île-de-France à partir du 31/07/17 pour :

Ouverture de mon NOUVEAU CABINET à L'Île d'Olonne en Vendée à partir de SEPTEMBRE 2017.

Merci à vous tous et au plaisir de vous revoir peut - être en Vendée !

Actuellement je ne prends plus de nouveaux patients à Viry - Châtillon, je terminerai mes consultations fin juillet (suivis).

Pour Viry - Châtillon et Paris, contactez directement Mme RETION Alexandra (Lieusaint et Paris), pour Montereau contactez directement Mme Emilie THEVENARD.

Publié par Sibylle Naud, diététicienne-nutritionniste

On ne parle plus de glucides "lents" ou "rapides" mais de l'influence des glucides sur le taux de sucre dans le sang (glycémie).

 

C'est l'index glycémique qui permet de connaître cet impact d'un aliment sur la glycémie, en comparaison à un aliment de référence (souvent le pain blanc ou le glucose). Plus l'index glycémique est bas, plus la diffusion du glucose dans le sang est lente. A l'inverse, plus cet index est élevé, plus le taux de sucre augmente rapidement pour retomber également très vite.

 

Voici quelques aliments dont l'index glycémique est bas : lentilles, flageolets, poireaux, brocolis, petits pois, pommes, prunes, lait, ... plein d'autres encore

Et quelques uns dont l'index glycémique est élevé : frites, carottes cuites, biscottes, betteraves cuites, céréales petit-déjeuner, ...

 

En privilégiant les index bas, les glucides (sucres) se diffusent lentement dans notre organisme. Résultat : moins de sensation de faim, moins d'envie de sucre, moins de coup de fatigue.

 

Attention : la réponse glycémique dépend également du mode de cuisson et de préparation de l'aliment (préférez la cuisson des pâtes "al dente" par exemple), de sa forme (liquide ou solide : par exemple, mieux vaut manger le fruit entier que boire seulement son jus), de sa consommation (seul, avec un accompagnement, au cours du repas ou en dehors, ...).